Swissmem Formation professionnelle Actualités La nouvelle formation initiale d’employé/e de commerce entrera en vigueur à…
Interlocuteur  Marc Sahli Marc Sahli
Développeur de profession Employés de commerce
052 260 55 34 052 260 55 34 m.sahlinoSpam@swissmem.ch
Partager

La nouvelle formation initiale d’employé/e de commerce entrera en vigueur à partir du début d’apprentissage 2023

En 2017 a été lancée la réforme « Employés de commerce 2022 » à laquelle Swissmem Formation professionnelle a activement contribué en tant qu’organisme responsable d’une des 21 branches de formation et d’examen d’employés de commerce. Les travaux de développement réalisés au cours de plusieurs étapes sont à présent terminés. Dans le cadre de nombreux ateliers aussi bien internes à la branche qu’interdisciplinaires, réalisés au cours des dernières années, le champ professionnel a par exemple été analysé, les futures compétences ont été identifiées et les profils de qualification redéfinis. Le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a décidé de mettre en vigueur la nouvelle ordonnance de formation et le plan de formation pour la formation initiale « Employé/e de commerce CFC » à partir du début d’apprentissage 2023.

La formation révisée mettra à l’avenir l’accent sur les compétences opérationnelles. Les connaissances nécessaires sont ainsi transmises aux apprentis dans une profondeur adéquate et mises en relation avec leur quotidien professionnel. La formation initiale d’employé/e de commerce est ainsi une des dernières professions à passer aux compétences opérationnelles.

Les profils B et E actuels ne sont plus poursuivis. Dorénavant, les apprentis optent au début de leur apprentissage pour un des deux domaines obligatoires : deuxième langue étrangère (où sont acquises des connaissances approfondies par oral et par écrit) ou travail de projet individuel (où l’accent est mis sur la communication par oral et l’acquisition de compétences culturelles dans une deuxième langue étrangère).

Au cours de la troisième année d’apprentissage, il est possible de choisir, en accord avec l’entreprise d’apprentissage, une des quatre options pour approfondir des domaines de compétences opérationnelles : finances, communication dans la langue nationale, communication dans la langue étrangère et technologie. De cette manière, la formation initiale d’employé/e de commerce atteindra la plus grande flexibilité possible qui tienne compte des points forts individuels des apprentis ainsi que des attentes des entreprises d’apprentissage. 

L’apprentissage de deux langues étrangères est ainsi donné à chaque apprenti. Les domaines obligatoires susmentionnés permettent aussi aux adolescents moins tournés vers les langues d’apprendre une seconde langue étrangère. 

Introduction à partir de l’été 2023

Dans le cadre du partenariat, il a déjà été décidé au début juin 2021 de reporter l’introduction de la réforme de l’été 2022 à l’été 2023. De cette manière, les cantons, les écoles professionnelles et les entreprises d’apprentissage ont plus de temps pour la mise en œuvre. 

Le 16 août 2021, le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a édicté les nouvelles ordonnances professionnelles et les plans professionnels pour les formations initiales « Employé/e de commerce CFC » et « Employé/e de commerce AFP » (jusqu’à présent assistant/e de bureau AFP) et a fixé leur entrée en vigueur au début d’apprentissage 2023. Nous avons atteint un jalon important !

L’adoption confère à présent la sécurité nécessaire pour les travaux de mise en œuvre qui doivent être réalisés jusqu’au début d’apprentissage 2023. Swissmem Formation professionnelle est convaincue que la réforme de la formation commerciale permet de créer un produit du futur. Il permet aux entreprises de proposer un apprentissage attrayant axé sur les besoins du monde du travail moderne et offre aux jeunes adultes un accès attrayant au marché du travail. 

Nous saisissons l’occasion pour remercier la direction du projet, les partenaires et nos collaborateurs au sein de la branche pour le travail déjà accompli et nous réjouissons des ateliers constructifs à venir.  

Cet article, vaut-il la peine d'être lu ?

Articles associés